En Chine, Huawei se trompe de carte et déclenche la colère des chinois

Le récent dévoilement du téléphone de Huawei a généré beaucoup de buzz. Mais détrompez-vous, ce n’est pas à cause des appareils annoncés par la société, loin de là.

Une carte que le géant chinois de la technologie a affiché lors de la diffusion sur le Web a provoqué une vive controverse, obligeant l’entreprise à retirer la vidéo, puis à la republier comme si de rien n’était.

Plus précisément, Richard Yu, le patron des affaires grand public de Huawei, a pris la parole dans la webémission originale pour discuter de l’emplacement des centres de données de l’entreprise à travers le monde. Une diapositive affichant la carte du monde est apparue à l’écran pour mettre en évidence les centres de données russes, européens, chinois et d’Asie-Pacifique.

Mais en ce qui concerne la Chine, la carte était plutôt inexacte et manquait un certain nombre de zones géographiques que le pays administre toujours. L’un d’eux, selon AbacusNews, est Aksai Chin, et son absence sur la carte a suscité une grande controverse après l’événement.

Pas d’excuses

Inutile de dire que les internautes se sont précipités sur les réseaux sociaux, y compris sur Weibo, pour faire exploser Huawei pour la bévue. Les utilisateurs patriotes ont qualifié l’erreur de «chose honteuse» et ont demandé à l’entreprise de présenter des excuses publiques.

La société chinoise a remarqué l’erreur, mais au lieu de publier une déclaration, elle a en fait supprimé le flux YouTube, puis a publié une version mise à jour avec une carte ne montrant plus les frontières de la Chine.

Cela signifie que l’emplacement de la Chine n’est plus mis en évidence sur la carte, donc personne ne peut accuser la société de ne pas inclure une région spécifique à l’intérieur des frontières de la Chine.

Ce genre de bévues n’aide évidemment pas la société surtout étant donné tout le soutien qu’elle continue de recevoir de la Chine sur son affaire de bannissement aux États-Unis. Et bien que la société ait réagi rapidement, il est assez clair que les utilisateurs chinois ne toléreront pas des erreurs similaires à l’avenir.

Partagez ceci
Suivez-nous sur Facebook

Dernières actualités